Métaculturisme


Le métaculturisme (théorie) est un réseau de concepts opératoires philosophiques, sociologiques et artistiques basé sur la multiplicité des points de vue, actions, temporalités et supports.
Il se consacre à l'étude et à l'application de leurs interconnexions polydimensionnelles simultanées. C'est en pratique une phénoménologie dont le coeur est la lutte entre le multiple (stimulation et saturation) et l'individu isolé, potentiellement omniscient mais perplexe et immobile face à l'infinité des informations et des choix possibles. Le métaculturisme s'offre alors comme une saine gymnastique de l'esprit contre les excès de l'ego et contre la fragmentation de l'individu.
Il se double, dans cette lutte contre le doute et la stagnation, d'un enseignement physique destiné à tirer le corps vers son potentiel maximum.

Empruntant ses concepts autant au réseau neuronal qu'au cubisme ou à la philosophie quantique, le métaculturisme a pour objectif de fournir des outils intellectuels aux artistes, chercheurs, hommes politiques, psychiatres ou sportifs.

Réfutant d'emblée les vieilles distinctions images/mots, beau/laid, homme/femme ou individu/groupe, tout comme la dichotomie sens/non-sens, cette pensée anti-hiérarchique et interconnectée développée au début des années 80 par Paul Poutre est aujourd'hui reconnue comme précurseure, notamment du développement du réseau internet et des MMA [1] modernes.

Au niveau artistique, la co-existence mentale de l'intégralité des supports, techniques, époques et mouvements passés génère un polyréalisme transmedia à ambition sociale mais à tendance auto-réfutatoire, dont certains critiques d'art dénoncent l'échec intégral [réf. nécessaire].
Il en va de même des applications politiques, minées par leurs propres contradictions ; l'influence centrale du marxisme [2] y est toutefois irréfutable.

Origine et influences


On situe la naissance publique du concept de métaculturisme à la sortie du livre de Paul Poutre, Homme Astéroïde [3] en 1983. Nourri par le développement des premiers ordinateurs domestiques, des premiers réseaux à distance et des clubs de fitness, le métaculturisme n'est alors que l'esquisse de ce qu'il deviendra à la fin des années 90 avec l'explosion du World Wide Web, mais les concepts principaux sont déjà en place.

Syncrétique par définition, il emprunte indifféremment à des sources sociologiques, médicales, artistiques ou aléatoires. De nombreux mouvements et travaux en avaient donc préparé le terrain, parmi lesquels le cubisme, le Free Jazz, la théorie du chaos, la fuzzy logic (logique floue) énoncée par Lotfi Zadeh (en particulier les formidables applications en volume du studio Henson ou en prosodie expérimentale de l'auteur Dwayne Michael Carter Jr), la philosophie cosmique de Herman Poole Blount, ou encore l'OuLiPo (Ouvroir de Littérature Potentielle) pour ses principes de potentialité, d'épuisement et son intérêt pour les mécanismes plus que pour les résultats.

Mais c'est surtout en croisant l'approche sociologique de Pierre Bourdieu, la déterritorialisation énoncée par Gilles Deleuze et l'existentialisme perplexe de Jacques Rouxel que Paul Poutre conceptualise, à l'heure des premiers réseaux internets, son approche polymorphe.
Il redéfinira progressivement certains concepts Bourdieusiens (l'habitus) à l'heure du web 2.0 et de la culture afterpop, puis trouvera au début des années 2010, à l'ère du post-privacy une confirmation de certaines de ses intuitions sur la méta-conscience : mon libre accès (dans le temps et dans l'espace du réseau) à l'intimité des autres, et leur accès à la mienne, brouille définitivement les frontières entre le privé, le public, moi, toi, ta soeur et Barack Obama.

Picturalement, l'appropriation par le métaculturisme de tous les courants présents ou passés en rend, comme pour le WWW, une description fixe impossible - à moins d'utiliser un autre acronyme : WTF.

Théorie


Cette section est incomplète et nécessite des précisions.

Plus qu'une théorie fondamentale, le terme unificateur ("Umbrella Concept") de métaculturisme regroupe un ensemble d'observations et de postulats qui selon Paul Poutre convergent pour dessiner une cohérence probable. Il fonctionne donc comme une boite à outils, proche en cela des Oblique Strategies (Stratégies obliques) de Brian Eno et Peter Schmidt.

Les postulats :

  • L'accélération du temps et la multiplication des échanges créent une métaconscience, qui fait tendre chaque être vers une conscience mondiale méta-individuelle.
  • Cette démultiplication de l'être le pousse à développer une pensée-kaléidoscope : fragmentée, en mouvement, et synesthésique.
  • La spatialisation constellaire interconnectée des flux au détriment des anciennes structures verticales appelle une abolition radicale des hiérarchies.
  • Je ne suis pas "un" mais potentiellement plusieurs. [4] La pratique assidue de l'empathie décuple cette capacité projective.
  • Infinie connexion + retournement récurrent des signaux = infinité de moi(s) potentiel(s).
  • Cet éclatement du point de vue personnel et la conscience de l'étendue infinie des potentialités peut générer un doute existentiel profond et légitime, mais la multiplication des miroirs dans la pénombre est également susceptible de ramener de la lumière de très loin. (cette métaphore est celle qui illustre le métaculturisme "positif")
  • Toute personne affirmant avec certitude savoir ce qui est "beau" ou de "bon goût", on lui passera l'habitus au cirage.
Grâce au numérique, l'archivage, la recréation et la diffusion de l'histoire passée créent une simultanéité mentale de toutes les époques : "je regarde les images d'hier comme celles d'aujourd'hui". Et en y ajoutant la puissance de l'outil statistique en temps réel et des patterns pré-cognitifs déjà avérés, demain n'est pas moins palpable qu'hier. Ainsi, croquer une madeleine en prenant le thé ce n'est pas juste du souvenir et du beurre, c'est aussi déjà le goût du temps qui aura passé demain [5].

Passionné de sciences, Paul Poutre souligne volontiers l'importante contribution des nouvelles technologies (informatique domestique, www, réseaux sociaux etc) au métaculturisme, en particulier la fonction Random (aléatoire) des ordinateurs, qui l'a aidé à rédiger la majeure partie de ses ouvrages.

Applications concrètes


Le premier résultat concret du métaculturisme, c'est la somme de livres que Paul Poutre y a consacré, de 1983 à nos jours. Il a trouvé avec ce concept, chantier intellectuel en constante réévaluation, de quoi occuper ses vieux jours et financer sa retraite.

Partant du lien avéré entre les sollicitations effrénées de la société de consommation et la schizophrénie ocidentale, Paul Poutre élargit ce lien Deleuzien [6] à la consommation culturelle du XXIème siècle, qui voit la littérature, la musique, les films et les images rigolotes de chats devenir aussi indispensables à la survie quotidienne que la nourriture [7].

Art
Abolition des frontières entre réalité et fiction. Développement du trans-média, qui répond au trans-genre.
Multiplication des points de vue : chaque image ou séquence offre une infinité potentielle de contrechamps, l'exploration et la fusion systématique desquels peut amener à découvrir une méta-pertinence et à occuper de nombreux weekends.
Interpénétration des styles et des époques. Exemple de cubisme rapporté à la culture pop anglaise des 90's: Les Demoiselles d'épice.
Narration séquentielle assistée par ordinateur pour l'émission radio Songs Of Praise.

Parmi les courants et thématiques que le métaculturisme a pu agréger à lui, il ne faut pas minimiser l'importance de la scatologie, dans la lignée d'illustres maîtres comme Antonin Artaud ou le professeur Choron. Généralement reléguée au fond du couloir de l'histoire de l'art, elle trouve dans le métaculturisme (et en particulier dans les ateliers que Poutre a initiés avec de très jeunes enfants) un cadre théorique qui lui permet de se développer de multiples manières.

Psychiatrie
C'est dans le champ médical que les travaux de Poutre sur les permutations identitaires ont eu le plus d'applications, auprès de patients simples maniaco-dépressifs qu'il a voulu "élever" par la stimulation polyschizophrénique jusqu'à la méta-conscience aigüe du métaculturisme. Malgré des résultas probants (l'exemple de Pierre Boulard, schizophrène violent atteint du syndrome de Tourette devenu candidat pour le FN aux législatives puis député UMP, a fait la une des gazettes politiques), ce travail reste très controversé. [8]

Gymnastique
La roumaine Lavinia Milosovici, l'une des gymnastes les plus titrées des années 90 (avec notamment la médaille d'or à la poutre lors des Championnats du monde de 1993 à Birmingham), était une adepte prosélyte du métaculturisme, qu'elle a découvert dans les années 80 à l'Académie Poutrel. Elle en a appliqué les préceptes intellectuels et physiques tout au long de sa carrière sportive mais aussi après, ce qui lui a permis de garder le moral et une silhouette au top. [9]

Notes et références


1. MMA : Mixed Martial Arts - Sports de combat qui ont la particularité de faire s'affronter des compétiteurs aux techniques différentes, que les meilleurs s'entraînent à combiner : percussion, projection, soumission...
2. Groucho Marx : "Je ne voudrais pas faire partie d'un club qui m'accepterait comme membre" ("I don’t care to belong to any club that will have me as a member") - cité par Arthur Sheekman dans The Groucho Letters (1967).
3. Homme Astéroïde, Editions du Manche, Paris (1983)
4. "Je ne sais pas ce que je suis en fait ; ce sont les gens qui savent." - Zahia Dehar in Libération/Next n°41, 4 février 2012, page 46.
5. Il est souvent fait référence à cette image comme "la madeleine de Poutre".
6. Voir L'Anti-Œdipe – Capitalisme et schizophrénie, Gilles Deleuze en collaboration avec Félix Guattari, Les éditions de Minuit, Paris (1972).
7. "L'enjeu au centre de la survie aujourd'hui n'est plus "manger ou être mangé" mais "quand manger, où manger, que manger, et comment retrouver l'appétit." - Paul Poutre, in Life - Adding Insult to Injury, Bitter Suite Books, New-York.
8. Ces expérimentations à prétention thérapeutique, explicitées dans des ouvrages comme Je Suis une Fontaine (éditions Metacagol, 2002) et beaucoup reprises dans les médias, ont régulièrement été dénoncées par le corps médical comme totalement fantaisistes. [réf. nécessaire]
9. Ce au risque de susciter la controverse : lors de sa retraite sportive, Lavinia Milosovici a posé (avec d'anciennes coéquipières) pour des photos dénudées et effectué des exercices seins nus pour des DVD japonais, Gold Bird et Euro Angels. Certaines de ces photographies ont été publiées dans un magazine japonais et un DVD appelé 3 Gold Girls, mis en vente en Allemagne en 2004. Comme les gymnastes portaient sur certaines photos des tenues officielles de la fédération roumaine, elles ont été suspendues pendant cinq ans. (source : Wikipedia)